H2020: La Commission va investir 30 milliards d'euros dans de nouvelles solutions pour répondre aux défis sociétaux et encourager l'innovation de rupture

h2020_periodo18-20
30/10/2017
La Commission européenne a présenté aujourd'hui la manière dont elle compte dépenser 30 milliards d'euros provenant du programme de financement de la recherche et de l'innovation de l'UE, «Horizon 2020», entre 2018 et 2020, dont 2,7 milliards d'euros pour le lancement du Conseil européen de l'innovation.

Horizon 2020, le programme européen de financement de la recherche et de l'innovation, doté d'un budget de 77 milliards d'euros, soutient l'excellence scientifique en Europe et a contribué à des avancées scientifiques retentissantes telles que la découverte d'exoplanètes et des ondes gravitationnelles. Au cours des trois prochaines années, la Commission s'efforcera de renforcer l'impact de son financement de la recherche en se concentrant sur des thèmes moins nombreux mais essentiels tels que la migration, la sécurité, le climat, les énergies propres et l'économie numérique. Horizon 2020 s'attachera aussi à privilégier l'innovation de rupture, créatrice de marchés.

Carlos Moedas, le commissaire chargé de la recherche, de la science et de l'innovation, a déclaré à ce propos: «Intelligence artificielle, génétique, chaîne de blocs: la science est au cœur des innovations décisives les plus prometteuses que nous connaissons aujourd'hui. L'Europe est à la pointe de la science et de la technologie au niveau mondial et elle jouera un rôle majeur en matière d'innovation. La Commission agit en concertation - y compris avec le Conseil européen de l'innovation, qui fait ses premiers pas aujourd'hui - pour apporter aux nombreuses entreprises innovatrices européennes un tremplin leur permettant d'occuper la première place mondiale.»

Aider l'innovation de rupture et créatrice de marchés 

Depuis le début de son mandat, la Commission Juncker œuvre sans relâche pour donner aux nombreux entrepreneurs innovants européens les moyens de prospérer. La Commission lance aujourd'hui la première phase du Conseil européen de l'innovation. Entre 2018 et 2020, elle mobilisera 2,7 milliards d'euros sur le budget Horizon 2020 afin de soutenir l'innovation à haut risque et à haut bénéfice et créer ainsi les marchés de l'avenir. En outre, Horizon 2020 utilisera au mieux ses prix «Serez-vous à la hauteur du défi?» afin d'apporter des solutions technologiques innovantes aux problèmes pressants rencontrés par nos citoyens.

Mettre l'accent sur les priorités politiques 

Le programme de travail 2018-2020 mettra l'accent sur des thèmes moins nombreux et disposant de budgets plus importants, ce qui répond directement aux priorités politiques de la Commission:

·         avenir à faible intensité de carbone et résilient face au changement climatique: 3,3 milliards d'euros

·         économie circulaire: 1 milliard d'euros

·         transition numérique et transformation de l'industrie et des services européens: 1,7 milliard d'euros

·         union de la sécurité: 1 milliard d'euros

·         migration: 200 millions d'euros.

Un montant de 2,2 milliards d'euros sera consacré à des projets liés à l'énergie propre dans quatre domaines connexes: les énergies renouvelables, les bâtiments économes en énergie, l'électromobilité et les solutions de stockage, dont 200 millions d'euros pour soutenir le développement et la production en Europe de la prochaine génération de batteries électriques.

Encourager la recherche fondamentale

Dans le même temps, Horizon 2020 continuera à financer la science mue par la curiosité (souvent appelée «science fondamentale» ou «recherche de pointe»). Le programme de travail annuel du Conseil européen de la recherche pour 2018, adopté en août, permettra d'aider les chercheurs d'excellence grâce à une enveloppe de près de 1,86 milliard d'euros. Les actions Marie Skłodowska-Curie, qui financent les bourses pour les chercheurs à tous les stades de leur carrière, se voient gratifiées de 2,9 milliards d'euros au total sur trois ans.

Améliorer la coopération internationale

Le nouveau programme de travail renforce également la coopération internationale en matière de recherche et d'innovation. Plus de 1 milliard d'euros seront investis dans 30 initiatives phares menées dans des domaines apportant un bénéfice mutuel. Citons, par exemple, la collaboration avec le Canada sur la médecine personnalisée, avec les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et l'Australie sur l'automatisation du transport routier, avec l'Inde sur les défis liés à l'eau et avec des pays africains sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables.

Diffuser l'excellence

Entre 2018 et 2020, 460 millions d'euros provenant du programme Horizon 2020 seront spécialement consacrés à l'aide apportée aux États membres et aux pays associés qui ne participent pas encore pleinement au programme. L'objectif est de puiser dans le vivier inexploité de l'excellence en Europe et au-delà. En outre, le programme continue aussi de promouvoir des synergies plus étroites avec les Fonds structurels et d'investissement européens.

Simplifier davantage les règles de participation

Une autre nouveauté est l'introduction du projet pilote de financement forfaitaire, une manière innovante et plus simple de soutenir financièrement les participants. Les contrôles ex ante ne porteront plus sur les vérifications financières mais sur le contenu scientifique et technique des projets.

Science ouverte

Le programme opère un changement radical en matière de promotion de la science ouverte, la publication des résultats de recherche dans des revues scientifiques évoluant vers une diffusion des connaissances à un stade plus précoce du processus de recherche. Une enveloppe de 2 milliards d'euros sera affectée à la science ouverte et 600 millions seront consacrés au cloud européen pour la science ouverte, à l'infrastructure européenne de données et au calcul à haute performance.