Aller aux nouvelles

Accélérer le développement de vaccins pour combattre la COVID-19

Le développement d’un vaccin est un processus long et complexe. Mais comme la pandémie mondiale actuelle l’a clairement démontré, le temps est un facteur essentiel. C’est pourquoi un groupe de chercheurs financés par l’UE a lancé une plateforme qui fournit des services, un soutien, un réseau et une formation afin d’aider à accélérer le développement de vaccins importants, dont un pour la COVID-19.

En matière de prévention des maladies, rien ne vaut un bon vaccin. Malheureusement, la mise au point d’un tel vaccin constitue un processus long et complexe, ce qui est devenu évident lors de la pandémie de COVID-19.

Pour réussir, la recherche ne peut se dérouler en vase clos. Elle doit au contraire faire l’objet d’une coopération internationale, de partenariats public-privé et d’un partage des ressources et des compétences. En Europe, un tel effort est mené en partie par TRANSVAC2, un projet financé par l’UE et dirigé par l’Initiative européenne sur les vaccins (EVI), qui a pour objectif d’accélérer la mise au point de vaccins.

«TRANSVAC2 soutient le développement de vaccins préventifs et thérapeutiques innovants, tant pour l’homme que pour les animaux », déclare Hilde Depraetere, directrice des opérations de l’EVI. «Ce faisant, nous visons non seulement à répondre à des défis urgents en matière de santé tels que la pandémie de COVID-19, mais aussi à positionner l’Europe en tant que leader mondial en R&D de vaccins. »

Services, soutien, mise en réseaux et formation

Afin de rationaliser le développement des vaccins, TRANSVAC2 offre un large éventail de services à tous les stades de la filière de développement de ceux-ci – dont la majorité sont disponibles gratuitement. Tous les services sont complétés par des activités de recherche communes menées par les partenaires du consortium.

«Ces initiatives tendent à se concentrer sur l’amélioration des adjuvants, des essais prédictifs et des méthodes de biologie systémique », ajoute Hilde Depraetere. «Elles visent à combler les principales lacunes actuelles dans les connaissances sur le développement des vaccins et sont conçues pour améliorer et soutenir les services proposés. »

TRANSVAC2 offre également un certain nombre d’initiatives de mise en réseau, dont l’une consiste à mettre des collections d’échantillons communs à la disposition des institutions partenaires. «En partageant différents échantillons dérivés d’animaux, notre biobanque contribue à réduire le nombre d’animaux utilisés dans les études de recherche », explique Hilde Depraetere. Enfin et surtout, TRANSVAC2 a également mis en place 14 modules de formation en R&D de vaccins dans différents centres de recherche européens de premier plan. «L’objectif de cette initiative est de former des scientifiques à la recherche et au développement de vaccins afin de maintenir le leadership de l’Europe dans ce domaine », explique Hilde Depraetere. «Nous avons maintenant formé plus de 100 chercheurs dans des domaines tels que les sciences analytiques, le développement clinique et de procédés, et les aspects réglementaires. »

Soutien spécial à la R&D de vaccins, ciblant désormais les vaccins contre la COVID-19

Cette combinaison unique de services, de soutien, de mise en réseau et de formation s’est avérée être une combinaison gagnante. Au cours des trois premières années du lancement de TRANSVAC2, 38 services ont été accordés à 23 projets soumis par des PME et des instituts de recherche d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Amérique du Nord. Ces projets de recherche couvrent un ensemble de vecteurs de maladies, notamment les bactéries, les parasites, les allergies, l’oncologie et les virus, dont le plus récent est le Sars-CoV-2.

Selon Hilde Depraetere, l’énorme défi posé par la pandémie COVID-19 a accru la pression en vue de développer des outils appropriés pour contrôler et gérer la maladie. «Contrairement aux traitements, les vaccins peuvent aplatir efficacement la courbe des infections par anticipation » explique-t-elle. «Il n’y a qu’un seul problème majeur : un vaccin arrive souvent trop tard pour la vague d’infections en cours. »

Afin de soutenir l’effort mondial déployé pour accélérer la mise au point d’un vaccin, TRANSVAC2 a lancé un appel à candidatures spécifique pour le développement de vaccins contre la COVID-19. Le projet prévoit de fournir 31 services à huit groupes de recherche récompensés, issus de PME et d’institutions publiques, qui se consacrent tous au développement rapide d’un vaccin contre la COVID-19. Divers services TRANSVAC2, allant de la découverte d’antigènes au soutien aux essais précliniques et cliniques, seront fournis pour contribuer à accélérer la filière de développement du vaccin contre la COVID-19.

«Le développement d’un vaccin prend généralement de nombreuses années, ce qui nécessite différentes plateformes technologiques qui ne sont généralement pas hébergées dans une unique institution de recherche », conclut Hilde Depraetere. «Des progrès rapides vers le développement de vaccins puissants ne peuvent être réalisés que par des efforts concertés et coordonnés en Europe et dans le monde – et TRANSVAC2 est bien placé pour faciliter de tels efforts. » Pour stimuler ce soutien rapide et ciblé à la R&D de vaccins contre la COVID-19, l’UE apporte, en accord avec les États membres, des fonds complémentaires additionnels d’une valeur de 4 millions EUR.

Détails du projet

  • Acronyme du projet : TRANSVAC2
  • Participants : Allemagne (coordinateur), Danemark, France, Italie, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suisse, Royaume-Uni
  • Numéro du projet : 730964
  • Coût total : € 10 599 993
  • Contribution de l’UE : € 10 599 993
  • Durée : de mai 2017 à avril 2022

Source : ec.europa.eu