Aller aux nouvelles

TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Un appel à projets pour des démonstrateurs en Nouvelle-Aquitaine

Appel à projets Démonstrateur

Ouvert jusqu’au 1er août 2023, il encourage les projets innovants collaboratifs entraînant des répercussions économiques sur le territoire

Parmi les nombreuses aides aux entreprises mises en place par la région Nouvelle-Aquitaine, l’appel à projets Démonstrateur est particulièrement intéressant. « Il couvre un grand nombre de filières stratégiques visées par la Région, il encourage les projets innovants collaboratifs sur le territoire et il est ouvert quasiment à toutes les entités », résume Yann Poulain, consultant chez Zabala France.

Cet appel à projet, qui se clôture le 1er août 2023, nait de la nécessité de diriger l’investissement vers des démonstrateurs, à savoir des modèles de produit ou service à échelle réelle, qui se construisent après la phase de prototype et avant celle de pilote. Ces démonstrateurs doivent permettre d’accélérer l’innovation dans les domaines clefs pour le territoire de Nouvelle-Aquitaine et de contribuer à l’intégration des transitions écologique, énergétique et numérique, par le biais d’une approche collaborative.

Les bénéficiaires des aides sont les entreprises de n’importe quelle taille (bien que la priorité soit accordée aux PME et aux ETI), les associations, les structures d’accompagnement et les porteurs de projets expérimentaux, qu’ils soient publics ou privés.

Les objectifs recherchés ne concernent pas seulement le développement de solutions innovantes ou de diversification d’activités pour répondre aux impératifs de la transition écologique, mais également les retombées économiques directes et indirectes dans la région. Celles-ci doivent se présenter sous forme de nouveaux produits, services et emplois, mais aussi de valorisation de compétences à l’échelle nationale voir européenne, ce qui renforce l’attractivité du territoire.

Critères de sélection de l’appel à projets Démonstrateur

À partir de ces éléments, les projets seront étudiés au fur et à mesure et sélectionnés en évaluant leur ambition en matière de décarbonation ; la clarté de la formulation de la problématique visée et la valeur ajoutée apportée ; la réalité de l’approche et la complémentarité des partenaires du consortium ; la robustesse du modèle économique du projet et l’adéquation avec les capacités financières des partenaires ; les modalités organisationnelles ; les conditions d’ouverture du démonstrateur et les cibles visées ; les retombées économiques pour le territoire régional ; la capacité de déploiement vers le marché ; la prise en compte de l’enjeu d’appropriation et d’acceptabilité de la part de la société.

La contribution du projet aux objectifs de chaque filière régionale sera également prise en compte. Les filières prioritaires de Nouvelle-Aquitaine sont bois et papier ; chimie et matériaux ; construction durable ; cuir, luxe, textile et métiers d’art ; hydrogène ; santé ; silver économie ; aéronautique, spatial et défense ; forêt et bois.

« Zabala œuvre depuis des années auprès de ses clients en Nouvelle-Aquitaine afin de maximiser les solutions de financement public de leurs projets de R&D&I et d’investissements », affirme M. Poulain à propos du rôle joué par cette société de conseil. « Cela est notamment renforcé depuis deux ans avec la création du bureau de Bordeaux, qui nous permet d’être au plus proche des besoins de nos clients mais aussi des financeurs locaux, comme la Région, l’ADI et l’antenne régionale de BPI France/ADEME, entre autres », conclut-il.