Aller aux nouvelles

La Commission européenne débloque 122 millions d’euros supplémentaires à destination d’actions urgentes de recherche et d’innovation

Suite à la crise du Coronavirus, la commission européenne vient de mobiliser 122 millions d’euros à destination de la recherche et l’innovation. Ce nouvel appel à manifestation d'intérêt vient s'ajouter à l'engagement de la Commission de 1,4 milliard d'euros en faveur de l'initiative de réponse mondiale à la crise du coronavirus lancée par le président Ursula von der Leyen le 4 mai 2020.

La Commission européenne débloque  122 millions d’euros supplémentaires à destination d’actions urgentes de recherche et d’innovation

Nouvel appel à projets européen

Ce nouvel appel s’inscrit dans une série d’actions de recherche et d’innovation financées par l’Union pour lutter contre le coronavirus. Cette mesure complète les actions précédentes visant à développer des diagnostics, des traitements et des vaccins en renforçant les capacités de fabrication et en mettant en œuvre des solutions facilement accessibles afin de répondre rapidement aux besoins urgents. Elle permettra également de mieux comprendre l’impact comportemental et socio-économique de l’épidémie.

Les projets financés dans le cadre de cet appel doivent réorienter la fabrication vers la production rapide de fournitures et d’équipements médicaux nécessaires à la détection, au traitement et à la prévention. Ils doivent ainsi développer des technologies médicales et des outils numériques dans le but d’améliorer le diagnostic, le suivi et les soins aux patients. Les nouvelles recherches seront basées sur de grands groupes de patients (cohortes) à travers l’Europe. De cette façon, une meilleure compréhension de l’impact comportemental et socio-économique de l’épidémie de coronavirus pourrait contribuer à améliorer les stratégies de traitement et de prévention.

Date limite de soumission des propositions

La date limite de soumission est fixée au 11 juin 2020 et l’appel sera axé sur l’obtention rapide de résultats. L’Europe, comme le reste du monde, a un besoin urgent de solutions innovantes pour contenir et atténuer l’épidémie. De plus, l’Europedoit  trouver des solutions d’amélioration des soins aux patients, aux survivants, aux groupes vulnérables ainsi qu’aux travailleurs de santé de première ligne et à leurs communautés. C’est pourquoi la Commission a l’intention de faire face à ce défi le plus rapidement possible et concrétiser les travaux de recherche dans les plus brefs délais. . A cette fin, elle a réduit les délais de la préparation des manifestations d’intérêt et deleur évaluation.

De nouvelles solutions doivent être disponibles et abordables pour tous, conformément aux principes de la réponse mondiale à la crise des coronavirus. Dans ce but, la Commission inclura des clauses d’échange rapide de données dans les conventions de subvention, résultant de ce nouvel appel afin de garantir que les conclusions et les résultats aient une application immédiate.

Budgets attribués aux cinq nouveaux domaines

Le nouvel appel couvrira cinq domaines avec les budgets indicatifs suivants :

  • Recentrage de la fabrication de fournitures et d’équipements médicaux essentiels (23 millions d’euros) ;
  • Technologies médicales, outils numériques et analyse utilisant l’intelligence artificielle pour améliorer la surveillance et les soins à des niveaux élevés de maturité technologique (56 millions d’euros) ;
  • Incidences comportementales, sociales et économiques des réactions aux épidémies (20 millions d’euros) ;
  • Groupes paneuropéennes COVID-19 (20 millions d’euros) ;
  • Collaboration entre les études de cohortes européennes et internationales existantes concernant COVID-19 (3 millions d’euros).

Les études de groupe / cohorte portent généralement sur de grands groupes d’individus et enregistrent leur exposition à certains facteurs de risque afin de découvrir des indices sur les causes possibles de la maladie. Il peut s’agir d’études prospectives, recueillant des données au fur et à mesure du suivi des patients dans le temps, ou d’études de cohorte rétrospectives, qui analysent les données recueillies précédemment.

Les appels antérieurs au Covid-19

Ce nouvel appel spécial dans le cadre du programme Horizon 2020 complète les actions précédentes visant à soutenir 18 projets avec 48,2 millions d’euros. Ces projets doiventdévelopper des diagnostics, des traitements et des vaccins et améliorer la préparation aux épidémies. Par ailleurs, 117 millions d’euros ont été investis dans huit projets sur les diagnostics et les traitements par le biais de l’initiative en matière de médicaments innovants ainsi que des mesures de soutien aux idées innovantes par le biais du Conseil européen de l’innovation. En outre, il met en œuvre l’action 3 du plan d’action ERAvsCorona, consistant en un document de travail résultant des dialogues entre les services de la Commission et les institutions nationales.