Aller aux nouvelles

LIFE

Le programme LIFE 2022 sera doté de 290 millions d’euros

LIFE 2022

La Commission européenne approuve la première tranche d’investissements de LIFE, le plus important instrument de financement autour de l’environnement et de l’action climatique. Zabala Innovation se positionne comme une entité experte en financement européen, obtenant 4 % du total financé en Europe par le biais de ce programme et 14 % en Espagne

La Commission européenne a approuvé ce jeudi le premier lot de projets dans le cadre du programme LIFE 2021-2027, une série de mesures qui contribueront à faire de l’Europe un continent climatiquement neutre d’ici 2050, ainsi qu’à redresser l’environnement après la pandémie de Covid-19, et qui seront dotés de 290 millions d’euros.

Projets Zabala Innovation dans LIFE : nous avons obtenu 4 % de ce qui a été financé en Europe et 14 %  en Espagne

Dans ce contexte, Zabala Innovation joue un rôle de premier plan en se positionnant comme expert des financements européens : sur l’ensemble du Programme LIFE, Zabala Innovation parvient à représenter 4 % des projets financés (un pourcentage qui passe à 14 % dans le domaine Environnement). En Espagne, Zabala a accompagné le succès de 14 % des projets LIFE, un pourcentage qui s’eleve à 40 % dans la ligne Environnement. En ce qui concerne d’autres financements européens, Zabala Innovation est présente dans 14 % des projets financés par Innovation Fund et dans 15 % des projets financés par le CEF.

LIFE est un instrument mis en place en 1992 qui, tout au long de ces années, a cofinancé plus de 5 500 projets dans l’Union européenne et les pays tiers. Son financement total représente un investissement de 5,4 milliards d’euros d’ici 2027. Actuellement, sont actifs quatre nouveaux sous-programmes : économie circulaire et qualité de vie ; nature et biodiversité ; atténuation des effets du changement climatique et adaptation à celui-ci, et transition vers une énergie propre.

Quels projets en bénéficient ?

Le financement approuvé pour 2022 sera alloué à 132 projets :

  • à 39 projets dédiés à la nature et à la biodiversité qui accompagneront la mise en œuvre des directives de l’UE sur les oiseaux et les habitats, ainsi que la stratégie pour la biodiversité à l’horizon 2030. Ces projets disposent d’un budget total de 249 millions d’euros, dont 134 millions seront pris en charge par le UE ;
  • à 45 projets consacrés à l’environnement et à l’efficacité dans l’utilisation des ressources. Ceux-ci mobiliseront 162 millions d’euros, dont 78 millions d’euros seront financé par l’UE. 55 millions d’euros seront investis dans 10 projets visant à réduire les déchets, contribuant ainsi au plan d’action de l’UE pour l’économie circulaire. 50 millions d’euros supplémentaires financeront 16 projets dans le domaine de la qualité de l’eau.
  • à huit projets sur la gouvernance et l’information environnementale, qui sensibiliseront aux problèmes environnementaux tels que la perte de biodiversité et la pollution de l’air. Ils fourniront également aux autorités publiques des outils pour promouvoir, contrôler et faire respecter la législation environnementale de l’UE. Ils disposent d’un budget total de plus de 19 millions d’euros, dont près de 11 millions provenant de l’UE.
  • à 17 projets visant à atténuer le changement climatique et bénéficiant de fonds de 66 millions d’euros, dont l’UE contribuera à hauteur d’environ 35 millions. Des exemples de projets incluent la promotion d’une agriculture climatiquement neutre, ainsi que l’amélioration du procès de récupération de la chaleur dans l’industrie sidérurgique.
  • à 17 projets d’adaptation au changement climatique mobilisant environ 52 millions d’euros. Près de 29 millions d’euros proviendront de fonds européens. Certains de ces projets viseront à adapter les forêts aux événements météorologiques extrêmes et à renforcer les capacités d’adaptation au changement climatique de l’infrastructure de santé européenne.
  • à six projets dédiés à la gouvernance et à l’information climatiques qui amélioreront la gouvernance climatique et informeront la population et les parties prenantes sur le changement climatique, avec un budget total de 13 millions d’euros, dont la contribution de l’UE sera de plus de 7 millions.

En quoi consistent les projets LIFE ?

Les initiatives bénéficiant du programme LIFE sont très disparates et hétérogènes. L’un des projets inclura, par exemple, des chefs italiens, qui promouvront des régimes alimentaires intelligents, nutritifs et abordables en faveur du climat, réduisant le gaspillage alimentaire grâce à des campagnes de sensibilisation, de communication et d’éducation, destinées à leurs clients et employés, entre autres. Ce projet contribue à la stratégie De la ferme à la table, au plan d’action pour l’économie circulaire et à la directive-cadre sur les déchets.

Un projet polonais démontrera la faisabilité de l’utilisation des énergies renouvelables dans le refroidissement des bâtiments publics et un projet français mettra en place un système innovant pour optimiser l’utilisation des ressources et valoriser les déchets de construction et de travaux publics locaux. Les deux projets soutiennent la stratégie de rénovations de l’UE, lancée en octobre de l’année dernière.

Un grand projet transnational permettra de récupérer des tourbières dégradées en Belgique, en Allemagne, en Irlande, aux Pays-Bas et en Pologne. Les actions prévues comprennent la restauration de la fonction de puits de carbone des tourbières, contribuant à la neutralité climatique prévue d’ici 2050. Le projet augmentera également les niveaux des eaux souterraines et aidera à conserver les espèces et les habitats protégés par les directives de l’UE sur les oiseaux et les habitats.

Dans un autre projet, une équipe de projet bulgare protégera les populations d’oiseaux nicheurs, hivernants et migratrices en réduisant les décès dus aux infrastructures électriques. Ils détermineront les lignes électriques moyenne tension les plus risquées et remplaceront les lignes électriques aériennes par des câbles souterrains dans les sections les plus importantes. Ce projet contribue au respect de la Directive Oiseaux de l’UE.