Aller aux nouvelles

MIE

L’UE destine un milliard d’euros à l’amélioration des infrastructures numériques

numérique

Les premiers appels à projets relatifs au volet numérique du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe seront lancés au début du mois de janvier 2022

La Commission européenne a adopté la semaine passée le premier programme de travail pour le volet numérique du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE, ou Connecting Europe Facility, CEF, en anglais). Ce plan définit la portée et les objectifs des actions soutenues par l’UE qui sont nécessaires pour améliorer les infrastructures de connectivité numérique de l’Europe sur une période de trois ans. Ces actions bénéficieront de financements de plus d’un milliard d’euros jusqu’en 2023.

Les premiers appels relatifs à ce volet seront lancés au début du mois de janvier 2022. Les parties prenantes intéressées pourront également assister à une journée d’information prévue peu après le lancement, afin d’en savoir davantage sur les priorités et les principaux aspects des appels, ainsi que sur le processus d’évaluation et d’attribution.

En encourageant les investissements publics et privés, le volet numérique du MIE contribuera aux projets de connectivité présentant un intérêt commun pour l’UE et au déploiement d’infrastructures à haute performance sûres, sécurisées et durables, y compris des réseaux gigabit et 5G. L’objectif à long terme ? Faire en sorte que tous les ménages de l’UE aient accès à la connectivité gigabit et que toutes les zones habitées bénéficient d’une couverture 5G d’ici à 2030.

Ce programme de financement soutiendra également des nouvelles infrastructures dorsales ou l’amélioration de celles qui existent déjà dans l’UE et avec les pays tiers. Cela corresponde à l’ambition de l’UE de conserver sa souveraineté numérique.

Les actions du volet numérique du MIE

Le volet numérique du MIE devrait soutenir une série d’actions clés. Premièrement, le déploiement d’infrastructures 5G en Europe, en particulier la couverture 5G le long des corridors transfrontaliers et la 5G pour les communautés intelligentes. Deuxièmement, le déploiement de nouveaux réseaux dorsaux ou la modernisation approfondie de réseaux dorsaux existants, y compris les fédérations de nuages, les infrastructures de communication quantique ultrasécurisées et les câbles sous-marins, afin d’améliorer les performances des réseaux de communications électroniques au sein des États membres et entre ceux-ci, ainsi qu’entre l’Union et les pays tiers.

Troisièmement, la mise en œuvre d’infrastructures de connectivité numérique en lien avec des projets transfrontaliers dans les domaines du transport ou de l’énergie et le soutien aux plateformes numériques opérationnelles directement associées aux infrastructures de transport ou d’énergie.

Doté d’un budget maximal de deux milliards d’euros jusqu’en 2027, le volet numérique du mécanisme pour l’interconnexion en Europe favorisera la transformation numérique et les objectifs de la décennie numérique de l’Europe en matière de connectivité fixe et mobile. Il fait partie du programme relatif au mécanisme pour l’interconnexion en Europe, qui soutient les investissements dans les réseaux transeuropéens numériques, de transport et d’énergie, pour un montant de 33,7 milliards d’euros pour la période 2021-2027.