Aller aux nouvelles

START-UPS ET SCALE-UPS

L’EIT recherche 20 entreprises innovantes pour implémenter le Nouveau Bauhaus européen

Nouveau Bauhaus

L’Institut Européen d’Innovation et de Technologie a lancé un appel à projets dans le but de soutenir la croissance des meilleures start-ups et scale-up européennes, dont les solutions améliorent la qualité de vie des citoyens et façonnent une Europe plus durable et inclusive

Depuis la mi-octobre, les entreprises européennes innovantes disposent d’une nouvelle opportunité de financer leurs projets de croissance : le programme Community booster de l’Institut Européen d’Innovation et de Technologie (EIT en anglais). Il soutiendra 20 projets de start-ups ou scale-ups (c’est-à-dire d’entreprises avec un rendement moyen annualisé d’au moins 20 % au cours des trois dernières années et au moins 10 salariés au début de cette période). Les lauréats obtiendront chacun 50 000 euros, répartis entre aides en espèces et prestations d’accompagnement à l’accélération. L’appel à projets se clôture le 17 décembre 2021.

Ce programme se déroule dans le cadre du Nouveau Bauhaus européen, une initiative interdisciplinaire située à mi-chemin entre science, technologie, inclusion sociale, culture et art. Son but est de créer des modes de vie durables et d’implémenter le Pacte vert pour l’Europe aux quatre coins du Vieux Continent, grâce à l’innovation. Ainsi, les projets doivent être imprégnés de trois valeurs majeures : la durabilité (c’est-à-dire respecter les directives de lutte contre le changement climatique, l’économie circulaire et le concept de zéro émission) ; l’esthétique (dont fait partie la qualité de l’expérience de l’utilisateur, au-delà de la fonctionnalité), et l’inclusion (diversité, accessibilité et faisabilité).

L’EIT est un organisme de l’Union européenne créé en 2008 pour renforcer la capacité d’innovation des États membres et est intégré à Horizon Europe, le programme-cadre de recherche et d’innovation de cette institution. Il est composé de huit Communautés de la connaissance et de l’innovation (KIC, en anglais), c’est-à-dire des réseaux de collaboration formés par des entreprises, des organismes de recherche et des universités, travaillant chacune autour d’un thème spécifique.

L’EIT Community booster – Scaling new European Bauhaus ventures est un appel à projets transversal, qui se divise en cinq sous-programmes. Chaque sous-programme est proposé par une KIC différente. Pour chaque sous-programme, la KIC correspondante sélectionnera quatre entreprises lauréates.

Le calendrier de l’appel à projets est commun aux cinq sous-programmes : l’évaluation aura lieu entre janvier et février 2022 et l’annonce des entreprises lauréates se fera en mars 2022. Cependant, les autres conditions varient selon le sous-programme. Il vaut donc la peine de s’y attarder.

1. New european Bauhaus climate acceleration programme

Élaboré par la communauté EIT Climate, cet appel à projets répond à trois enjeux majeurs du Nouveau Bauhaus. Premièrement, il s’agit de garantir la transition écologique à travers des sites architecturaux, culturels et historiques, en utilisant des matériaux de construction naturels et en s’appuyant sur l’efficience énergétique, en mettant en œuvre des alternatives durables dans les espaces urbains, en transformant les zones publiques dégradées en aires naturelles, en créant des espaces verts et en respectant la biodiversité, entre autres.

Deuxièmement, ce programme aspire également à aborder la circularité (c’est-à-dire la réutilisation de produits usagés ou éliminés comme matières premières pour fabriquer de nouveaux produits ou matériaux) et la résilience urbaine, à travers le renforcement de l’espace public, l’accessibilité et l’interconnexion des différentes formes de mobilité active. Son but est, a termes, d’atténuer la pollution de l’air et le bruit et d’améliorer la santé physique et mentale des personnes vivants en milieu urbain.

Troisièmement, les efforts viseront à garantir l’accessibilité pour tout le monde dans plusieurs domaines. Ainsi, l’accent sera mis sur la constitution de communautés énergétiques, sur la transition entre une approche centrée sur le bâtiment à une approche plus communautaire en matière de télécommunications, de données, d’énergie, d’eau et de gestion des déchets , sur la modernisation des bâtiments anciens et historiques, pour répondre aux nouvelles exigences en matière d’efficience énergétique et, enfin, sur la promotion de la mobilité universelle (c’est-à-dire une mobilité qui ne dépend pas du sexe, de la race, des croyances ou du handicap) en tant que facteur clé pour l’inclusion sociale.

Ce programme est idéal pour les start-ups qui sont proches d’atteindre leur marché ou qui l’ont déjà fait, notamment grâce au développement d’une technologie innovante ou de modèles économiques pertinents. Les quatre entreprises sélectionnées recevront un fonds de 25 000 euros chacune pour accélérer leur croissance et un ensemble de services sur mesure pour 25 000 euros supplémentaires. Cet ensemble de service comprend l’accès à des activités de formation et des conseils d’experts, un mentorat individuel, une connexion avec d’autres entreprises émergentes et d’autres projets du Nouveau Bauhaus européen, ainsi qu’avec les parties prenantes, et la promotion aux niveaux local, régional et global, par le biais de la EIT Climate-KIC, du Cross-KIC NEB et des événements organisés par l’EIT.

Pour présenter leur projet, les entreprises candidates doivent avoir moins de cinq ans, être présentes au sein de l’Union européenne ou dans l’un des pays partenaires, être alignées sur les principes du Nouveau Bauhaus européen et démontrer le fort impact potentiel de leur solution. Pour ce faire, il est nécessaire à la fois de posséder une preuve de concept, une version alpha ou bêta ou un prototype, d’avoir une solution scalable et de dédier à cette solution une équipe d’au moins deux personnes, entre autres critères.

2. Scaling up European digital ventures

Ce programme est conçu pour les scale-ups qui ont une ambition claire de croissance internationale et qui exploitent la puissance de la transformation numérique pour créer des solutions et des produits innovants dans les industries, les villes et les communautés qui intègrent la circularité, l’inclusion et l’esthétique dans la construction d’un avenir vert, sûr et durable.

Les quatre meilleures entreprises bénéficieront d’un an d’accompagnement personnalisé dans leur croissance internationale de la part de l’accélérateur numérique de l’EIT.  La valeur de cette accompagnement s’élève à 50 000 euros. Ainsi, ces entreprises pourront obtenir leur prochain tour de financement de série A ou B, auprès d’investisseurs européens, de manière plus rapide et plus efficace, grâce à l’accompagnement de l’équipe Access to Finance.

De plus, l’équipe d’Accès au Marché peut les aider à accroître leur part de marché, à atteindre de nouveaux clients et à étendre leur présence à l’internationale. Les lauréats pourront également profiter du réseau écologique paneuropéen composé de grandes entreprises, d’investisseurs, de PME, d’universités et d’instituts de recherche et acquérir une visibilité internationale via les canaux de communication de l’EIT Digital.

Ce sous-programme est divisé en cinq thématiques : Industrie numérique (solutions numériques pour l’efficience énergétique, la durabilité, la transparence et l’optimisation des ressources dans la fabrication, la logistique, la chaîne d’approvisionnement et la vente au détail) ; Villes numériques (pour rendre le fonctionnement de la ville plus efficace, améliorer les infrastructures urbaines, la mobilité et la qualité de l’expérience citoyenne) ; Bien-être numérique (pour la prévention des maladies et la thérapie, les maladies chroniques, le diagnostic, le suivi et un mode de vie sain) ; Technologie numérique (pour l’efficacité et l’amélioration des infrastructures existantes, la sécurité et la vie privée des citoyens) ; et Digital Finance (solutions numériques qui améliorent l’accès aux services financiers pour les communications et les affaires, et l’atténuation des risques).

Pour pouvoir postuler à cet appel à projets, l’entreprise doit avoir été enregistrée après le 1er janvier 2011, son siège social doit se trouver dans l’un des 27 pays membres de l’UE ou dans l’un des pays associés au programme Horizon Europe, et elle doit se conformer à un des paramètres suivants : revenu annuel en 2020 d’au moins 300 000 euros ou d’au moins 300 000 euros entre le 1er janvier et le 30 juin 2021 ; soit deux millions d’euros de financement total.

3. Drive food innovation and transformation at scale

Vous êtes une start-up du secteur agroalimentaire et vous êtes prête à avoir un impact notable au sein  de la chaîne d’approvisionnement agricole ou alimentaire ? Êtes-vous déterminée à bâtir un système alimentaire plus sain, plus fiable et plus durable ? Vous êtes à un stade très précoce ou précoce de votre parcours, validé avec succès par les clients, et pouvez déjà produire des indicateurs de traction tels que des ventes ou des lettres de soutien ? Avez-vous déjà atteint le niveau de préparation technologique 4 (TRL en anglais) et le niveau de préparation client 4 ? Êtes-vous situé dans l’UE ou l’un des pays partenaires ? Et enfin, pouvez-vous garantir une participation active et constante au programme, avec la présence d’au moins une équipe, pendant 30 jours, dans le programme accélérateur ? Cet appel à projets est pour vous.

Mené par l’EIT Food Accelerator Network, le programme fournira aux quatre entreprises lauréates un soutien financier de 50 000 euros, afin de les doter de tous les outils dont elles ont besoin pour devenir des agents de changement significatifs, développer leurs compétences, bénéficier d’un mentorat et se faire connaître sur leurs marchés, auprès de leurs clients potentiels, des investisseurs et des médias.

De même, le réseau de recherche paneuropéen pourra mettre en relation ces entreprises avec d’autres start-ups agroalimentaires et des instituts de recherche. Afin de les aider à résoudre les problèmes critiques du système alimentaire, elles auront accès à des installations telles que des laboratoires, des sites pilotes ou des terres agricoles.

Les thématiques pouvant être abordées dans les projets sont l’agriculture urbaine et verticale, l’agriculture régénérative et la culture du carbone, les circuits courts, la livraison du dernier kilomètre, et le renouvellement de la relation entre agriculteur et citoyen, entre autres.

Dans la section sur la Circularité et la résilience urbaine, les sujets d’intérêt sont les emballages alimentaires durables, la réduction et la prévention du gaspillage alimentaire, et l’utilisation des flux secondaires, par exemple.

Quant à assurer l’Accessibilité pour tous, il sera possible de présenter des projets qui, entre autres caractéristiques, favorisent et soutiennent un mode de vie sain, et facilitent l’accès à une alimentation saine, notamment dans les écoles ou les hôpitaux.

4. Green and socially sustainable manufacturing: startup acceleration call

Mené par EIT Manufacturing, ce programme s’adresse aux start-ups impliquées dans la fabrication durable d’un point de vue écologique et social et dans la promotion de cycles de vie des produits plus longs.

Ainsi, d’une part, il est possible de présenter des projets qui développent une fabrication verte à travers des solutions impliquant une empreinte environnementale réduite, liée à la décarbonation des processus de fabrication, de livraison et de maintenance.

D’autre part, l’EIT Manufacturing recherche également des projets qui promeuvent des processus de fabrication socialement durables y efficients, des solutions d’automatisation et le coworking homme-machine, des chaînes d’approvisionnement agiles, flexibles et résistantes, ou l’inclusivité et la qualité de l’expérience (y compris l’esthétique).

Pour se présenter, l’entreprise devra démontrer qu’elle est opérationnelle depuis plus d’un an, qu’elle dispose d’une équipe dédiée au projet à temps plein et recherche l’accès à des financements auprès de partenaires en fonds propres, entre autres.

Lors de la sélection des lauréats, l’innovation de la solution, le potentiel de croissance du marché et de traction des clients existants et la force de la lettre de motivation envoyée pèseront chacun 20 %. L’identification du problème existant sur le marché et l’exposition des points faibles des clients, ainsi que l’équipe, l’expérience et le dynamisme commercial pèseront chacun 15 %. Enfin les 10 % restants permettront d’évaluer l’impression générale.

5. EIT Urban mobility Accelerator

Proposant des thématiques très proches de celles du New european Bauhaus climate acceleration programme, cet appel à projets, qui se focalise sur la mobilité urbaine, s’adresse aux start-ups ayant générées moins d’un million d’euros de revenus cumulés et dont le nombre d’actions qui sont possédés en dehors des pays éligibles n’excède pas 5 %. Entre autres critères, une attention particulière sera portée à l’équipe, qui doit être composée d’au moins deux équivalents temps plein, et au fait que les fondateurs et les salariés possèdent plus de 70 % des actions. L’idée d’entreprise doit être claire et évolutive et le marché auquel elle se réfère doit être d’au moins un milliard d’euros.