Aller aux nouvelles

Innovation Fund

ZABALA et VITO joignent leurs forces afin de soutenir les entreprises dans le cadre des futurs appels à projets Innovation Fund

Les chances d’obtenir des financements dans le cadre d’Innovation Fund sont minces. En moyenne, seulement 5% des projets déposés en première phase des appels à grande échelle recevront un financement. Á travers cette collaboration, ZABALA Innovation et VITO ont pour but d’aider les organisations à augmenter leurs chances de succès et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

ZABALA Innovation et VITO ont trouvé un accord en fournissant un service de soutien aux candidats qui ont prévus de déposer un projet dans le cadre de l’Innovation Fund, promu par la Commission Européenne, DG Clima.

Innovation Fund a été lancé en 2020, en tant que nouvel instrument ayant pour objectif de financer des innovations faiblement émettrices de gaz à effet de serre. 10 milliards d’euros seront investis jusqu’en 2030 pour des projets novateurs qui réduiront les émissions de gaz carbone. Les fonds proviennent de la Bourse du carbone (ETS). Egalement par la mise aux enchères de 450 millions de quotas, ainsi qu’un budget non dépensé du prédécesseur de l’Innovation Fund, le programme NER 300.

Deux types d’appels à projets ont été mis en place : à grande et petite échelle. Les projets à grande échelle sont des projets innovants dotés d’un CAPEX supérieur à 7.5 millions d’euros. 70 projets ont déjà été court-circuités depuis le premier appel, qui s’est clôturé le 29 octobre 2020. Ces projets ont jusqu’au 23 juin pour compléter leur candidature et avoir une chance de percevoir un financement. Les projets avec un CAPEX inférieur à 7.5 millions d’euros ont candidaté pour la première fois en mars 2021, les résultats des évaluations seront rendus à la fin de l’été.

Pour le premier appel à projets à grande échelle, ZABALA a soutenu les candidatures de 15 projets et a conseillé d’autant plus d’idées de projets qui n’ont pas passé la phase dite du ‘crash-test’ offerte aux clients par ZABALA afin d’évaluer chacune des idées. Il en est de même pour les projets à petite échelle, pour lesquels ZABALA a soutenu 13 projets dans la présentation de leur candidature.

VITO a fourni une expertise technique pour les deux types de projet au sein de domaines spécifiques, tels que le calcul d’émission carbone pour les processus innovants, le degrès d’innovation ainsi que l’évaluation technico-économique.

La Commission évalue les projets (de petite et grande échelle) sur la base de 5 critères :

1. Le degrés d’efficience de chacun des projets dans la diminution de gaz à effet de serre ;

2. Le degrés d’innovation du projet ;

3. La maturité du projet ;

4. L’évolutivité de chaque projet ;

5. La rentabilité du projet.

Les chances de recevoir un financement à travers l’Innovation Fund sont minces. Il est attendu que seulement 5% des projets en lice pour la première phase des projets à petite et moyenne échelle, obtiendront des fonds. Plusieurs projets doivent encore gagner en maturité et obtenir de meilleurs résultats dans la diminution des gaz à effet de serre. C’est pourquoi ZABALA et VITO ont trouvé un consensus dans l’organisation d’un service de soutien aux candidats pour les appels à projets futurs de l’Innovation Fund afin d’accroitre leurs chances d’être gagnants.

ZABALA se concentrera sur le soutien aux candidats pour préparer leurs demandes. Le processus de candidature aux appels à projets de l’Innovation Fund est particulièrement complexe, au vu du nombre de documents à fournir et de la structure des informations communiquées. En ayant déjà soutenu 28 projets lors des deux premiers appels à projets, ZABALA a gagné en expertise.

VITO soutiendra des projets qui nécessitent un soutien technique plus avancé. L’expertise de VITO inclut le calcul des émissions de gaz à effet de serre, qui est particulièrement complexe pour des projets industriels. Le centre de recherche aide également à l’élaboration d’un plan de surveillance de la réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de suivre les performances du projet pendant toute sa durée de vie et peut donner des conseils sur le degré réel d’innovation des projets portant, par exemple, sur les processus industriels ou sur le captage, le stockage et la valorisation du dioxyde de carbone (CCS-CCU). VITO propose également de soutenir les projets pour l’évaluation technico-économique liée à la rentabilité (en particulier le captage et l’utilisation du carbone, CCU), les projets de bioéconomie et d’hydrogène.

Cette coopération a pour but d’augmenter les chances de succès des projets. Si vous désirez plus d’informations, vous pouvez contacter Marie Latour, responsable de notre bureau de Bruxelles et Arnaud Lust de VITO.