Aller aux nouvelles

PROJETS TRANSFRONTALIERS

Tous les IPCEI en cours et ceux qui viendront

IPCEI en cours et futurs

Les projets importants d’intérêt européen commun (IPCEI, en anglais) sont des projets d’innovation transfrontaliers conçus pour remédier aux défaillances du marché dans les chaînes de valeur stratégiques. Voici les IPCEI approuvés et à venir. Ne manquez aucun détail.

IPCEI approuvés

Depuis que la Commission européenne a adopté la Communication concernant les projets importants d’intérêt européen commun (PIIEC), quatre au total ont été lancés.

IPCEI Hydrogène

Le dernier IPCEI à voir le jour a été l’IPCEI sur les technologies de l’hydrogène. Le 15 juillet 2022, la Commission européenne a approuvé ce grand projet transfrontalier, dont le financement public atteint 5,4 milliards d’euros et l’investissement privé, 8,8 milliards d’euros.

Au total, 14,2 milliards d’euros et 15 pays membres impliqués, dont la France. Cet IPCEI compte sur la participation de 35 entreprises, dont 11 PME, ce qui représente le double par rapport à celui qui l’a précédé.

Le projet, appelé Hy2Tech, favorisera le développement et le déploiement de l’hydrogène par la mise au point d’importantes percées technologiques, telles que de nouveaux matériaux d’électrodes hautement efficaces, des piles à combustible plus performantes et des technologies de transport innovantes.

L’IPCEI sur l’hydrogène stimulera l’emploi (environ 20 000 nouveau postes devraient être créés) et la croissance dans toute l’Europe, tout en contribuant aux objectifs de l’agenda de l’UE en matière d’écologie et de résilience, en permettant la transition verte des industries à forte intensité énergétique et en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles.

IPCEI des Batteries II

Le projet Batteries II a été approuvé en janvier 2021 et devrait se clôturer en 2028. Il implique 42 entités de 12 pays différents, dont la France. Il bénéficie d’un financement public de 2,9 milliards d’euros et d’un investissement privé de 9 milliards d’euros.

Cet IPCEI couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries, en mettant l’accent sur la durabilité. Il s’agit d’un projet qui complète le premier IPCEI sur la chaîne de valeur des batteries.

Parmi ses objectifs, le projet devrait contribuer au développement de nouvelles percées technologiques importantes, telles que des formulations chimiques différentes pour les batteries et des processus de production nouveaux, ainsi que d’autres innovations dans la chaîne de valeur des batteries.

IPCEI des Batteries I

IPCEI Batteries I a été le premier projet important d’intérêt européen commun dans ce domaine. Il a été approuvé en décembre 2019 et prendra fin en 2031. Cet IPCEI implique 17 entités de 7 pays, dont la France. Il bénéficie d’un financement public de 3,2 milliards d’euros et d’un investissement privé de 5 milliards d’euros.

Les participants au projet coopéreront entre eux et avec plus de 70 partenaires externes, tels que des PME et des organismes de recherche de toute l’Europe. Cet IPCEI soutient le développement de technologies innovantes et durables pour les batteries lithium-ion afin de les faire durer plus longtemps, de réduire les temps de recharge et pour qu’elles soient plus sûres et plus respectueuses de l’environnement.

Il implique des activités de recherche et de développement ambitieuses et risquées, apportant des innovations de pointe sur l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries.

IPCEI Microélectronique

L’IPCEI Microélectronique a été le premier à voir le jour. Approuvé en décembre 2018, il se clôturera en 2024. Il implique 29 entités de quatre pays différents. Il bénéficie d’un financement public de 1,75 milliard d’euros et un investissement privé de 6 milliards d’euros.

L’objectif principal du projet est de permettre la recherche et le développement de technologies et de composants innovants pouvant être intégrés dans une large gamme d’applications, telles que les puces, les circuits intégrés et les capteurs.

Il s’agit notamment d’appareils grand public, tels que les appareils ménagers et les véhicules automatisés, ainsi que d’appareils commerciaux et industriels, tels que les systèmes de gestion de batteries utilisés pour la mobilité électrique et le stockage d’énergie.

Le projet devrait stimuler d’autres recherches et innovations liées à l’Internet des objets (IOT, en anglais) et aux voitures connectées ou sans conducteur.

IPCEI dans le pipeline

Les fonds européens Next Generation EU ont contribué à stimuler la coopération internationale et, par conséquent, plusieurs États membres travaillent à la préparation de nouveaux IPCEI.

En particulier, dans le secteur de l’hydrogène ils sont en train d’élaborer des projets supplémentaires à celui récemment approuvé. D’autres projets se préparent dans les domaines de la microélectronique, du cloud ou du traitement des données et de la santé. En ce sens, des AMI ont déjà été lancées. En outre, l’intention de plusieurs États membres de lancer un nouvel IPCEI pour renforcer la chaîne de valeur de l’industrie photovoltaïque a récemment été rendue publique.