Aller aux nouvelles

Plan de Relance

Plan de Relance: faisons le point

plan de relance

Pour atténuer la crise résultant de la pandémie de COVID19, et pour motiver une reprise durable de l'économie française, le gouvernement a lancé un plan de relance exceptionnel de 100 milliards d'euros qui repose sur trois piliers : l'écologie, la compétitivité et la cohésion.

Voici une première analyse de ce plan jusqu’à la fin de 2020 ainsi qu’une présentation des prochaines mesures annoncées.

Bilan de l’exécution du plan de Relance à la fin 2020

Le secrétariat général du plan de relance a créé un tableau de bord, publié sur le site planderelance.gouv.fr, mis à jour mensuellement et qui analyse l’état d’avancement du déploiement de France Relance. Dans la dernière mise à jour, faite le 21 janvier, on peut lire le résumé des résultats obtenus à la fin de 2020 : 11 milliards d’euros sur les 100 milliards du plan de relance ont déjà été engagés et 9 milliards d’euros ont été versés.

Parmi les initiatives promues, nous trouvons :

– Aide exceptionnelle pour la rentrée scolaire : 500 millions d’allocation ont été versées.

– Renforcement du plan « 1 jeune, 1 solution » pour soutenir la création d’emplois chez les jeunes : plus d’1 M de jeunes embauchés et 485 000 apprentissages débutés entre aout et décembre 2020.

Vous voulez connaître les dernières initiatives du gouvernement dans le cadre de ce Plan Relance ?

Nous passons en revue les dernières initiatives activées dans le cadre de ce Plan Relance :

– Soutien à l’investissement et à la modernisation des filières de l’industrie notamment dans 5 domaines stratégiques : santé, électronique, agroalimentaire, télécommunications et intrants utilisés par l’industrie.

Aides à l’investissement industriel : En 2020, 710 millions d’euros d’aides à l’investissement industriel ont été versées à 815 entreprises. En outre, plus de 300 millions d’euros ont été affectés à la mise en œuvre du plan de soutien à l’industrie aéronautique.

L’appel à projet « Soutien à l’investissement et à la modernisation des filières de l’industrie » a été prolongé jusqu’au 1er Juin 2021, deux prochains AAP sont à prévoir en aout 2021 et mars 2022. Porté par la Direction générale des entreprises (DGE) et Bpifrance et ouvert aux entreprises ainsi qu’aux territoires, il soutient entre autres les secteurs stratégiques de l’aéronautique, l’automobile, le nucléaire, l’agro-alimentaire, la santé, l’électronique et les intrants essentiels de l’industrie.

Soutient à la mobilité durable :

France Relance prévoit 2 milliards d’euros de soutien aux autorités organisant la mobilité sur l’ensemble du territoire, dont 1,2 milliard d’euros ont été versés à partir de 2020. Le plan de relance soutient également le verdissement du parc automobile français. En 2020, 270 000 primes de conversion ou primes écologiques ont été versées soit 470 millions d’euros.

En effet, l’appel à projets « Briques technologiques et démonstrateurs », ouvert jusqu’au 31 décembre 2022 et ciblant les entreprises a pour objectif d’améliorer les composants et systèmes liés à la production et au transport d’hydrogène et à ses usages tels que les applications de transport. L’AAP « Ecosystème territoriaux hydrogène », ouvert jusqu’au 14 septembre 2021 pour les entreprises et collectivités promeut quant à lui l’engagement dans la mise en œuvre de l’hydrogène sur le territoire.

– Efficacité énergétique : 206 projets ont été lancés en France, pour un montant de plus de 130 millions d’euros, afin de rénover les bâtiments en termes d’efficacité énergétique. L’AAP « Décarbonation de l’industrie – Soutien à la chaleur bas carbone » a également été lancé afin de compenser les coûts additionnels liés à l’utilisation de combustibles décarbonés dans le secteur de l’industrie. Les premiers dossiers sont attendus avant le 14 janvier 2021, une seconde vague de dossiers est attendue avant le 14 octobre 2021.

– Relance agricole : il existe un fonds de 110 millions d’euros d’aide pour soutenir des projets liés à l’alimentation locale et aux produits frais et de qualité. Le fonds est divisé en deux parties : l’un pour les projets alimentaires territoriaux et l’autre pour soutenir les initiatives de réseaux ou d’acteurs individuels. Depuis le 2 février, les deux tranches spécifiques ont déjà été ouvertes.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le plan de relance, ne manquez pas le webinaire que nous avons organisé avec le Medef Gironde.