Voir les avis d'experts

IPCEI

L’intérêt pour les projets concernant l’hydrogène et leurs subventions

ipcei hydrogène
José Luis Fernández de Piérola

José Luis Fernández de Piérola

Consultant senior en projet de R&D

Le 15 juillet, la Commission européenne a approuvé le premier projet important d’intérêt européen commun (PIIEC ou IPCEI, en anglais) concernant l’hydrogène (IPCEI Hydrogène), ce qui a mis en avant cette ressource sur le plan informatif.

Baptisé Hy2Tech, le projet favorisera le développement et le déploiement de l’hydrogène, grâce à la mise au point d’importantes avancées technologiques, telles que de nouveaux matériaux d’électrode hautement efficaces, des piles à combustible plus performantes et des technologies de transport innovantes. À propos de ce dernier point, il est à noter que Hy2Tech couvre également une large partie de la chaîne de valeur de la technologie de l’hydrogène : production, piles à combustible, stockage, transport et distribution, et applications pour les utilisateurs finaux, l’accent étant mis sur la mobilité.

Le fait d’être un levier pour l’emploi est la principale caractéristique qui fait de cet IPCEI un grand projet. En fait, il devrait créer environ 20 000 emplois et accompagner la croissance dans toute l’Europe. En outre, grâce à sa feuille de route, il contribuera aux objectifs du programme européen pour l’environnement et la résilience, en permettant la transition propre des industries à forte intensité énergétique et en réduisant ainsi la dépendance aux combustibles fossiles.

Ce sont deux raisons plus que suffisantes pour que ce premier projet important d’intérêt européen commun axé sur l’hydrogène (MIPCEI, en anglais) mérite toute notre attention.

L’IPCEI Hydrogène, en résumé

  • Il s’agit du quatrième IPCEI approuvé, après l’IPCEI Microélectronique lancé en 2018 et les deux IPCEI Batteries qui ont vu le jour en 2019 et 2021, respectivement. Il paraît qu’il ne sera pas le dernier non plus.
  • Il dispose du plus gros budget (14,2 milliards d’euros) alloué à un IPCEI à ce jour, du plus gros financement public (5,4 milliards d’euros) et du plus grand nombre d’États membres qui y participent (15).
  • Trente-cinq entreprises y participent, dont 11 sont des PME (31 %).

L’hydrogène a un énorme potentiel pour l’avenir, et il est essentiel pour la diversification des sources d’énergie et la transition verte. Cet IPCEI favorisera le développement technologique dans la chaîne de valeur de l’hydrogène, permettant à l’UE d’atteindre les objectifs de déploiement prévus.

————————————

Il est temps de faire fonctionner vos batteries… oui, des batteries à l’hydrogène !

Notre expert(e)

José Luis Fernández de Piérola
José Luis Fernández de Piérola

Siège de Pampelune

Consultant senior en projet de R&D