Aller aux nouvelles

INNOVATION FUND : le début imminent

Le premier appel à projets européen de l’Innovation Fund avec un budget de 1.000 milliards d’euros pour des projets d’énergies renouvelables, le stockage d’énergie, l’empreinte carbone et les industries à forte intensité énergétique sont sur le point de diminuer. Découvrez en quoi cet outil sera décisif pour votre méthodologie.

Innovation Fund :  financer des technologies propres innovantes et propres

L’Innovation Fund est un instrument de financement essentiel pour répondre aux engagements pris par l’ensemble de l’économie de l’Union européenne (UE) dans le cadre de l’accord de Paris, avec l’objectif de devenir une Europe climatiquement neutre d’ici 2050.

Cet outil a pour but de financer avant tout les technologies hautement innovantes et les grands projets européens à valeur ajoutée, qui peuvent apporter des réductions significatives d’émissions et stimuler la compétitivité en donnant aux entreprises de l’UE l’avantage d’être les premières à devenir des leaders mondiaux dans le domaine de la technologie.

Dans la première phase, les projets seront évalués sur la base de leur degré de nouveauté technologique, des émissions de gaz à effet de serre (GES) évitées et de la maturité du projet.

Calendrier provisoire du premier appel à projets

Le premier de ces appels devrait être publié prochainement. L’appel portera sur des budgets avec un CAPEX (dépenses d’exploitation) de plus de 7.5 millions d’euros, avec des propositions en deux phases. Le délai de soumission de la première phase est prévu pour la fin du mois d’octobre 2020.

Pour des projets de moindre envergure, un appel spécifique sera lancé fin 2020 ou début 2021.

Une subvention couvrant 60 % des coûts concernés

Il est important de souligner que l’Innovation Fund subventionne 60 % des coûts concernés. Dans la plupart des cas, le calcul des coûts pertinents proposés par l’Innovation Fund est basé sur le ‘Coût nivelé du produit’ et sa comparaison avec la référence correspondante.

En ce sens, chez ZABALA, nous partons avec un avantage associé à l’expérience car le coût nivelé de l’énergie ou le coût nivelé du stockage sont la méthode habituelle dans tout projet de d’énergie ou de stockage. Chez ZABALA, nous avons participé à l’élaboration de nombreuses propositions pour Horizon 2020 dans les secteurs des énergies renouvelables (éolienne et solaire), de l’hydrogène et du stockage d’énergie. Ce qui nous permettra de contribuer à la transition verte en Europe avec des produits et des services proches du marché. Les trois cas les plus récents sont des actions d’innovation (proches du marché) avec un budget total de plus de 45 millions d’euros. Sur ce total, environ 40 millions sont financés par la Commission européenne.

L’Innovation Fund, un élément clé au Green Deal

Depuis le 15 juin, l’INEA (l’Agence exécutive pour l’innovation et les réseaux) gère l’Innovation Fund, qui succède au programme NER 300, l’un des plus grands programmes de financement au monde pour la démonstration de technologies innovantes à faible intensité de carbone. Le but de ce programme est de soutenir les technologies innovantes à faible intensité de carbone dans les industries à forte consommation d’énergie. Les fonds destinés à l’Innovation Fund proviennent du système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE). Il est prévu que 10 milliards d’euros seront consacrés au cours de ce programme.

C’est une grande opportunité pour le secteur de l’énergie et  les secteurs industriels tels que l’acier, la chimie, le papier, le ciment, la céramique ainsi que  d’autres industries à forte intensité énergétique, même si elles sont issues d’autres secteurs. C’est pourquoi l’Innovation Fund s’adresse principalement aux entreprises.

25 % du budget de l’UE dédié au climat

La Commission a proposé qu’au moins 25 % du budget de l’UE soit consacré aux actions de lutte contre le changement climatique dans le prochain cadre financier pluriannuel. Une partie importante de ces fonds sera dépensée par le biais du CEF, d’Horizon Europe et de LIFE. Á cet égard, l’INEA jouera un rôle de plus en plus crucial dans le soutien des priorités climatiques qui figurent en bonne place dans l’agenda de la Commission européenne. Cette première expansion permettra à la nouvelle Agence de jouer un rôle de plus en plus important dans la conduite des efforts visant à respecter les engagements de l’Europe en matière de climat.