Aller aux nouvelles

Les trois tireurs, ou l’importance de penser avant d’agir

Et vous, pensez-vous avant d’agir ? Le nouvel article de Guillermo Dorronsoro, Management Board Advisor chez ZABALA Innovation Consulting et expert en stratégie de l’innovation.

Vous êtes un tireur, bien que pas assez bon. La vérité est que vous êtes plutôt mauvais… Vous n’atteignez la cible que pour 30% de vos tirs.

Vous êtes à l’un des sommets d’un triangle équilatéral, et au sommet suivant, un tireur visant mieux que vous, attend son tour (il atteint la cible dans 70% des cas). Au dernier sommet, le meilleur tireur du monde (100% de précision) attend avec impatience. Les règles sont les suivantes : vous ne tirez qu’un seul coup par tour, autant de coup qu’il vous faut, et jusqu’à ce que les deux autres tireurs soient à terre et que vous soyez le seul survivant.

La question est simple. Vous êtes le premier à tirer, que faites-vous ? Sur qui tirez-vous ? Le but, bien sûr est d’être le survivant des trois. Ou du moins, maximiser les chances d’être le survivant.

Vous pouvez réfléchir à la solution de l’énigme durant ces semaines estivales. Ou chercher la solution sur internet, car il s’agit d’un problème classique de la théorie des jeux. Vous pouvez également poursuivre votre lecture et je vous expliquerai le rapport entre ce puzzle et la gestion de l’innovation et la R&D.

Est-ce que vous tireriez sur les tireurs ?

La solution exige mûre réflexion, car elle n’implique pas de tirer sur l’un ou sur l’autre des deux autres tireurs. Parce que, même si vous avez peu de chances, vous pouvez l’atteindre et donc le survivant se concentrerait certainement sur vous, et la probabilité de mourir serait très élevée…

Il est donc préférable de tirer en l’air, car il est certain qu’au deuxième tour vous pourrez tirer à nouveau, et qu’il ne restera plus qu’un des deux autres… Cette fois, vous devez viser, et il est clair que vous pouvez toucher ou rater, mais si vous touchez, vous serez le seul survivant.

Pourquoi aucun des deux autres ne vous tirera-t-il au premier tour ? C’est simple, ils vont d’abord essayer de prendre celui qui vise le mieux, et vous laissent pour le deuxième tour.

La personne en charge de l’innovation dans l’entreprise, ressemble à ce tireur qui est le moins bon des tireurs. Alors qu’il n’y a aucun domaine de l’entreprise qui ne soit pas exposé au risque d’erreur, c’est sans aucun doute le domaine de l’innovation qui doit assumer un niveau d’incertitude ou de risque plus élevé, par définition.

Il est clair que la comptabilité peut aussi prendre des risques, mais ce n’est pas ce à quoi on s’attend habituellement. La personne qui sélectionne les personnes ou qui décide du prix à mettre sur une offre peut également se tromper. Dans l’entreprise, il n’y a pas de tireurs d’élite avec un tir à 100%. Mais celui qui tire plusieurs fois dans le brouillard le plus épais, est celui qui doit décider des paris de la R&D.

Donc, comme dans le cas du dilemme des trois tireurs, il est de bon conseil de vous dire de réfléchir longuement. Ayez une stratégie d’innovation, prenez le temps de décider comment gérer les risques afin de ne pas mettre en péril l’avenir de l’entreprise mais, en même temps, soyez audacieux pour vous attaquer à des projets d’innovation disruptifs si l’occasion vous en est donnée.

Il est également similaire en ce sens qu’il est important que le domaine de l’innovation sache comment fonctionnent les autres domaines et comprenne ainsi la stratégie de l’ensemble. Dans le jeu de l’entreprise, il ne s’agit pas de tuer ceux qui restent (même si parfois on en ressent la tentation…), mais d’optimiser l’ensemble. Et pour cela il ne suffit pas de penser à partir de son sommet, il est bon de faire un exercice d’empathie et de connaître les stratégies de tous les sommets.

Nous parlerons davantage de stratégie et d’innovation. Si vous pouvez réfléchir un peu plus longuement ces prochaines semaines d’été, rappelez-vous qu’il est important…